Quels sont les classiques de la maison Hermès ?

Parmi les maisons de luxe françaises qui traversent les âges sans jamais prendre une ride, qu’il s’agisse d’horlogerie, de bijouterie ou de maroquinerie, Hermès fait figure d’exemple.

A l’occasion de l’exposition-événement « Hermès hors les murs » qui se tient actuellement à Lyon du 20 juin au 1 juillet 2018, mettre en lumière les icônes de la maison Hermès s’imposait.

L’exposition « Hermès hors les murs » propose de rencontrer et d’échanger avec les artisans qui œuvrent derrière les objets de la maison Hermès : sellier, maroquinier, sertisseur, verrier, horloger, imprimeur sur soie, confectionneur de cravates, graveur sur soie, peintre sur porcelaine et roulotteuse. Cela donne tout simplement envie d’avoir à son poignet, à son cou, son doigt où autour de son bras un petit bout de cette histoire mythique du luxe à la française. Acheter une montre, un bijou ou un sac Hermès c’est l’assurance d’avoir avec soi un indémodable, un pièce « iconique » qui traverse le temps et les modes et qui jamais ne perdra de valeur.

Qu’ils s’inspirent bien entendu de l’univers équestre, cher à la marque, mais aussi de l’univers marin (pour la célèbre chaîne d’ancre !), vous pouvez ainsi (re)découvrir les classiques de la maroquinerie,de l’horlogerie, de la bijouterie de la maison Hermès.
Et bonne nouvelle, certains de ces « classiques Hermès » sont disponibles dès à présent chez Cresus (en boutiques ou sur notre site) pour assouvir une irrépressible envie d’Hermès !

Maroquinerie : et Hermès inventa les it bags…

Quand on pense Hermès on pense spontanément aux fameux carrés Hermès, mais également aux deux sacs cultes de la marque : le Kelly et le Birkin.
Le Kelly d’Hermès : le premier modèle de ce sac mythique qui ne appelait pas encore « Kelly » mais « Haut Courroie »  date de 1892 et servait à transporter la selle et les bottes des cavaliers. En 1923, le modèle évolue vers une forme trapèze et devient le « Torpedo » (il a pour vocation d’être facilement glissé dans une portière de voiture). En 1930, la marque Hermès le fait encore évoluer vers un modèle plus petit, plus féminin. Cinq ans plus tard, il est équipé du fameux cadenas Hermès. La légende commence à prendre forme en 1954 : Grace Kelly découvre le sac Hermès lors du tournage de La Main au Collet et l’adopte. Une photo publiée dans Life quelques années plus tard achèvera d’écrire le récit mythologique du sac Kelly : la princesse Grâce « Kelly » de Monaco, descend d’un avion, son sac Hermès collé sur son ventre arrondi pour cacher sa grossesse. Plus question de l’appeler autrement ! Le sac d’origine destiné aux cavaliers est rebaptisé « Kelly ». Et Hermès créa le premier « it bag ».

Le Birkin d’Hermès : c’est encore une histoire d’avion et de jeune maman qui va décider de la naissance d’un sac mythique de la maison Hermès : sur un vol Paris-Londres dans les années 80, l’actrice et chanteuse Jane Birkin échange avec Jean Louis Dumas, président de la maison Hermès. Elle est alors jeune maman et cherche un sac à main à la fois pratique ET élégant, qui lui permette notamment de transporter les affaires de sa fille alors bébé Lou Doillon et de ses autres filles Charlotte et Kate. Elle commencera à dessiner les contours du futur sac Birkin dans l’avion. Les échanges continuent entre Jane Birkin et Hermès pour donner naissance au fameux sac Birkin. Le sac Birkin d’Hermès est le premier it bag qui mérite le terme d’iconique : créer par une icône et qui en porte le nom ! Pour les détails du sac Birkin, on notera que chaque pièce est conçue à la main de façon unique par le même artisan qui y appose sa signatureLe sac Birkin est facilement reconnaissable à sa forme évasée, ses deux pièces de cuir piquées ensemble, son rabat et ses deux anses rigides.

Parmi les autres sacs best-sellers de la marque on peut citer les modèles Evelyne, ou Jypsière ou un autre modèle très peu vu mais inspiré de l’univers équestre, le modèle Mangeoire.

La visite de l’exposition « Hermès hors les murs » vous apprendra qu’il faut plus de 15 heures de travail pour la réalisation d’un Kelly rigide petit format.

L’horlogerie Hermès : une tradition horlogère liée à l’univers de la sellerie

L’homme à l’origine de la maison Hermès, c’est Thierry Hermès, maître artisan harnacheur-sellier de son métier. Ses harnais et équipements pour les chevaux feront de Hermès une référence dans le monde de l’équitation et de la sellerie dans les années 1830. Cette expertise de sellier lui permettra de se diversifier dans la maroquinerie. De la maroquinerie viendra, près d’un siècle plus tard, l’appétence pour l’univers horloger suite à la fabrication d’un premier bracelet de montre d’Émile Hermès pour sa fille Jacqueline. En 1928, Hermès débute la commercialisation de ses pièces d’horlogerie, avec des modèles réalisés par la manufacture suisse Movado, Jaeger ou encore Vacheron & Constantin, pour fabriquer principalement des montres mécaniques de sport ou des pendules. En 1978 l’horlogerie Hermès voit réellement le jour avec la naissance de La Montre Hermès SA, qui produira et commercialisera l’ensemble des collections horlogères de la marque. Arrivent alors les modèles phares de l’horlogerie Hermès comme la montre Arceau (forme d’étrier), le modèle Clipper (une lunette en forme de hublot), Heure H reprenant la forme du H de Hermès,

 

 

 

 

ou encore Dressage, sortie pour 25 ans de la société La Montre Hermès, Cap Code ou montre Kelly pour femme.

Lors de la visite de l’exposition, prenez le temps de vous arrêter pour discuter avec l’horloger qui se chargera de vous initier à toutes les subtilités et minuties de son métier.

La bijouterie et joaillerie Hermès : cap sur l’univers marin !

Si l’univers équestre reste toujours très présent dans la bijouterie et joaillerie Hermès avec des modèle comme la bague boucle de sellier, le bijou/motif star de la maison Hermès, l’intemporel jamais égalé qui fait encore l’objet de nombreuses déclinaisons, c’est la célèbre chaîne d’ancre Hermès. C’est en naviguant sur les côtes normandes que Robert Dumas, gendre du fils de Thierry Hermès, trouvera l’inspiration dans l’élégance et la simplicité des maillons de la chaîne qui relie le bateau à l’ancre. Le bracelet puis le motif chaîne d’ancre sont lancés en 1938 et le succès ne s’est jamais démenti depuis et se décline sous différentes formes et modèles :  bague Régate,  collier / sautoir Farandole sont devenus des bijoux cultes, une véritable signature de la maison Hermès.

Lors de la visite de l’exposition, vous pourrez contempler le travail fin et précis du sertisseur qui exécute le sertissage d’un bijou pierre par pierre et apprécier les différentes déclinaisons des modèles chaîne d’ancre.

En sortant de l’exposition Hermès Hors les Murs, n’hésitez pas à passer dans les boutiques Cresus Les Montres (27 rue Gasparin – Lyon 2eme) et Cresus Bijoux et Sacs à Main  (24 rue Gasparin – Lyon 2eme), à quelques minutes à pieds de l’exposition. Les plus beaux modèles de montres, bijoux et sacs à main d’occasion de la Maison Hermès vous y attendent (ou pourront être réservés dans une autre de nos neuf boutiques).

Hermès hors les murs – Rencontres avec les artisans Hermès
Du 20 juin au 1er juillet 2018 / 11h00-20h00 (nocturnes les jeudi et vendredi jusqu’à 22h00)
Palais de la Bourse de Lyon – Place de la Bourse 69002 LYON
Entrée libre et gratuite

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.