Deux mystérieuses Rolex au poignet de Fidel Castro

Fidel Castro, le plus célèbre révolutionnaire Cubain est décédé à l’âge de 90 ans. On se rappelle de ses innombrables exaltations, de son aura, de son éternel cigare à la main… et de ses montres Rolex

C’est avec ses deux montres de luxe au même poignet (une Rolex Submariner et une Rolex Daydate) qu’il prenait ses décisions impactant l’avenir de Cuba et au delà. Surnommé El Commandante, il semblerait que Fidel Castro était un vrai amateur de la marque couronnée. Beaucoup y virent un franc scandale ou au moins un paradoxe de taille…

 

Une Rolex Submariner et une Rolex Daydate au poignet gauche

les-deux-rolex-fidel-casto-submariner-daydate-cresus-copyright-lepoint-fr

En 1953, la marque à la couronne dévoilait une nouveauté dans l’histoire de l’horlogerie : la Rolex Submariner, la première montre de plongée étanche jusqu’à 100 m. A l’époque, peu auraient parié que le modèle remporterait un tel succès à travers le temps. Et pourtant, Fidel Castro, Premier secrétaire du Parti communiste de Cuba, adopta quelques années plus tard non pas une, mais deux Rolex au poignet : une Rolex Submariner et une Rolex Daydate. Mais pourquoi cette marque ?

Malheureusement seul Fidel Castro eut un jour réponse à cette question. On peut tout de même se souvenir que dans les années 60, les montres Rolex étaient considérées comme les plus précises et les plus fiables au monde. Voulait-il simplement le must de l’horlogerie à son poignet ? Mais alors, pourquoi deux en même temps ?

Cette petite habitude a fait couler beaucoup d’encre. De nombreuses hypothèses furent évoquées. La première : avec ses deux montres, Fidel Castro pouvait lire simultanément l’heure de Cuba et de Moscou. Ce qui coïncidait alors avec ses relations étroites avec l’empire soviétique.

D’autres déclarent que cette acquisition aurait été faite pendant le changement de pouvoir. Les révolutionnaires se seraient emparés de plusieurs montres Rolex comme une prise de guerre…

 

La période Rolex GMT Master

les-deux-rolex-fidel-casto-cresus-copyright-lepoint-fr

Quelques années plus tard, en 1964, il remplaça sa Rolex Submariner et sa belle Rolex Daydate par une GMT Master 6542 et une GMT Master 1675. Rappelons que la GMT Master dispose d’une lunette tournante graduée 24 heures et d’une aiguille indiquant 24 heures supplémentaires. Cette particularité offre donc le confort de pouvoir lire simultanément l’heure de deux fuseaux horaires. Grâce à cette complication, Fidel Castro n’eut donc plus besoin que d’une seule montre de luxe pour pouvoir voire l’heure à Cuba et au Kremlin. Curieusement, ce fut donc la fin de son fameux duo de Rolex au poignet et nul ne sait ce que sont devenues les montres de luxe du père de la Révolution cubaine. Un mystère que Fidel Castro laisse derrière lui, peut être un collectionneur fortuné sortira t-il de l’ombre un jour pour mettre en vente ces fameuses montres de luxe...

Ce sera alors l’occasion, entre autres, de vérifier si la légende dit vrai à propos d’une certaine patine déposée sur les montres de luxe à cause de la fumée des cigares cubains…

fidel-castro-rolex-gmt-master-1964-cresus-copyright-rolexmagazine

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *