L’horlogerie, pour les « nuls » (1/2)

Vous avez toujours voulu en savoir plus sur l’horlogerie sans avoir jamais osé demander ? Cresus vous apporte des réponses pour connaitre les bases du jargon horloger !

Découvrez dans ce 1er article de quoi est composée une montre et les définitions essentielles pour comprendre les rouages de la montre. Un calibre, un chronographe, un mouvement ou encore une complication n’auront presque plus de secret pour vous.

 

La montre mécanique démystifiée

Pour commencer, voici les éléments qui composent une montre :

schema-cadran-rolex-submariner-montre-luxe-cresus

Après avoir inspecté les éléments du cadran, c’est au tour du calibre de se livrer.

Qu’est-ce qu’un calibre ?

horlogerie-pour-les-nuls-explication-mouvment-calibre-montre-luxe-cresus-copyright-lacotedesmontres

Le calibre d’une montre est l’essence même de la montre mécanique. À l’origine, il est synonyme de « dimension » dans l’appellation d’un mouvement horloger, le calibre désigne de nos jours le mouvement lui-même. Chaque type de mouvement trouve sa nomenclature sous le nom de « calibre ». Son nom composé d’éléments chiffrés et lettrés donne de nombreuses informations sur la montre : son origine, le nom du constructeur… Certaines marques produisent en interne leurs calibres, qui portent alors l’appellation « calibres manufactures« . La création d’un calibre maison permet à une marque horlogère de rentrer dans le cercle des fabricants horlogers. Cependant, il faut savoir que sur le marché, de nombreuses montres sont composées de calibres ETA (mouvements génériques élaborés en production de masse et très fiables).

Le calibre désigne donc un type de mouvement en horlogerie, mais quelles sont les différents mouvements qui existent ?

 

Quelle est la différence entre une montre mécanique et une montre à quartz ?

Tout d’abord, il faut savoir que le mouvement désigne l’ensemble des pièces permettant de faire fonctionner une montre.

Les montres possédant un mouvement électronique à quartz, disposent d’un circuit intégré qui permet de faire vibrer un oscillateur à quartz, par le biais d’une pile électrique. Ces mécanismes sont en général très précis et ont même failli supplanter définitivement les montres mécaniques dans les années 70.

Les montres mécaniques d’aujourd’hui peuvent être remontée de deux manières différentes : manuellement, ou automatiquement. Le mouvement à remontage automatique est une invention déjà ancienne mais qui a vraiment été déployée avec l’avènement de la montre bracelet. Grâce à ce type de mécanisme, le ressort de barillet peut être réarmé durant le port de la montre, grâce au mouvement du poignet.

Sur un mouvement à remontage manuel, vous avez besoin d’effectuer un armage manuel du ressort en actionnant la couronne de remontoir sur la droite du boitier de la montre.

Les mouvements mécaniques sont particulièrement appréciés des amateurs d’horlogerie. Malgré certaines contraintes, les connaisseurs leur accordent plus de noblesse.

 

Montres de luxe : ça se complique !

 Certaines montres de luxe renferment des trésors de complication dans leur mouvement, qui parfois même s’accumulent pour un résultat tout à fait exceptionnel…

Quelle est la différence entre chronographe ou chronomètre ?

Le chronographe et le chronomètre sont deux outils différents qui permettent de mesurer le temps.

On appelle « chronographe », une montre qui indique les heures, les minutes et les secondes, et qui est dotée, en plus, d’une complication « chrono ». Cette dernière permet de mesurer le temps écoulé grâce à l’aiguille centrale de chronographe qui comptabilise les secondes. Ce temps peut aussi être totalisé dans les petits compteurs qui sont sur le cadran.

Quant au chronomètre, il désigne une montre de haute précision ayant obtenue la certification officielle du COSC, organisme de Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres suite à divers tests effectués durant deux semaines et reposant sur sept critères.

horlogerie-cresus-explication-montres-luxe-copyright-forumamontres

 

Qu’est-ce qu’une complication ?

vacheron-constantin-reference-57260-magmontres-cresus-montre-770x315

Une complication désigne toute autre fonction de la montre que l’indication de l’heure, des minutes et des secondes. Certaines fonctions ou complications, sont fréquentes comme, le chronographe, la date, la grande date, la phase de lune, le second fuseau horaire ou encore la réserve de marche. Ce sont d’ailleurs les plus connues.

D’autres comme le tourbillon, le quantième perpétuel, la répétition minute sont plus exceptionnelles. Les montres possédant de telles complications sont considérées comme étant de véritables bijoux horlogers. Tout comme la 57260 de la maison Vacheron Constantin qui est à ce jour la montre la plus compliquée au monde avec ses 57 complications, ou encore la montre Jaeger-LeCoultre Master Grande Tradition Grande Complication qui brille de par son savoir-faire horloger.

Suite à ce premier article vous pourrez découvrir le second volet de « l’horlogerie pour les nuls ». Vous aurez l’occasion de découvrir « quand et comment remonter une montre ? », ou encore « comment nettoyer ma montre ? ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *