« Light is Time » : retour sur une exposition magique

Quel dommage que cette exposition n’ait pas été diffusée en France! Elle aurait eu, c’est certain, un succès fou !

En cette fin d’année, nous tenons à revenir avec vous sur une mise en scène magique organisée par Citizen et l’agence d’architectes  DGT : « Light is Time ».

Une installation féerique composée de 80000 bases de mouvements de montres, à l’état brut, suspendues au plafond, et qui donne bien l’impression que le temps, est lui aussi suspendu.

Initialement créée pour la Milan Design Week 2014, l’exposition a été déployée également à Tokyo et s’est achevée en novembre 2014. Le travail sur la lumière et le temps est, en plus d’être original, très poétique.

Les architectes racontent : « la lumière est née à l’instant du Big Bang, le début de l’univers. De delà de l’horizon, le soleil levant recouvre lentement la Terre de lumière, les ombres se transforment en différentes formes, les couleurs des saisons et la croissance et décroissance des changements de Lune. Quand l’humanité remarque ces choses, nous créons inconsciemment la notion de temps. Au 20 e siècle, nous avons oublié sa relation avec la lumière. Sans lumière, nous n’aurions jamais eu les merveilles de l’univers, la richesse de notre planète ou la joie et le plaisir de notre vie. »

L’équipe architectes de Tsuyoshi Tane, basée à Paris, et l’équipe de conception de Citizen ont travaillé longuement sur cette installation hors norme qui avait par ailleurs remporté un vif succès à Milan, drainant plus de 50000 visiteurs en 6 jours, qui ont ou déambuler entre des halos de lumière dorée, hors du temps.  Cette prestation exceptionnelle se vit pleinement, mais lorsqu’on ne peut se rendre à Tokyo, il nous reste à découvrir quelques clichés qui l’ont immortalisée!

 «La lumière est temps. Sans lumière, la notion de temps n’aurait jamais vu le jour. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.