Only Watch 2011 : la vente rapporte 4,5 millions d’euros!

Patek Philippe 3939 ©Patek Philippe On en a parlé durant les mois, détaillant tous les modèles, pariant sur ceux qui allaient remporter le plus vif succès… ca y est, c’est terminé : la Vente aux enchères caritative d’Only Watch a eu lieu le 23 septembre dernier. Le rideau est tombé sur un succès total puisque l’événement a amassé quelque 4.5 millions d’euros. Une raison suffisante pour faire un petit come-back sur les modèles qui ont marqué cette édition 2011.

A Monaco, vendredi dernier, s’achevait la vente Only Watch, sous le patronage de Albert de Monaco, à l’Hôtel Hermitage. Le résultat de la générosité des 40 grandes marques horlogères et de tous les acheteurs s’est élevé au-delà de toutes les espérances avec 4.5 millions d’euros récoltées, soit deux fois plus qu’en 2009. Il faut dire que les montres proposées lors de cette quatrième édition ont remporté tous les suffrages.

Toutes ? Malheureusement non, cette soirée a été ponctuée de bonnes et moins bonnes surprises…
Sans conteste la meilleure fut la réf 3939 en acier de Patek Philippe, adjugée à 1.4 millions d’euros. Exceptionnel ! Suit alors la complication poétique de Van Cleef & Arpels, estimée à 100 000 -150 000 €, vendue à 215 000 € ; le téléphone Celsius X VI II estimé à 40 000-60000 € et vendu à 75 000 € ; l’Altiplano de Piaget estimée à 25 000- 35 000€ vendue à 54 000€ , la Freak Diavolo d’Ulysse Nardin estimée à 75 000-100 000 €, vendue à 125 000 €, la Chanel J12 Marine estimée à 15 000-20 000 € vendue à 21 000 € etc.

11_0725_MBF_HM4_face ©MB&FViennent ensuite les prix justes, qui ne déméritent pas, avec par exemple la X-Watch de DeWitt estimée à 350 000-500 000 € et vendue 410 000 €, la RM017 de Richard Mille, vendue quasiment le prix boutique (500 000 €), l’ouragan de MB&F, la montre panda estimée à 170 000-230 000 € vendue 170 000 €…
Parmi les déceptions, on peut compter les montres pourtant exceptionnelles de Harry Winston, de Bethune, Urwerck, Bell and Ross, Tag Heuer avec la Monaco Mikrograph, Vacheron Constantin avec la montre Colombes, Hublot avec la Oceanographic 4000… Quant au plus grand « scandale », il s’agit de la montre Dandy Arty, pièce unique de Chaumet estimée 10 000-15 000 € et vendue… 4500 €. Il y en a au moins un qui a fait une bonne affaire ! Bref, la liste est encore longue…

Colombes ©Vacheron ConstantinMais alors, peut-on réellement être satisfait de cette vente ? Les 4.5 millions engrangés sont sans conteste une très bonne nouvelle pour l’association mais les marques qui n’ont pas réalisé leurs objectifs risquent tout de même un léger retour de bâton. Car on l’a vu, les acheteurs présents n’ont puni ni l’excentricité (MB&F), ni les couleurs osées (Van Cleef & Arpels), ni encore les hors sujets (Celsius). Que s’est-il donc passé ? Pourquoi des montres sympathiques comme la RM017 de Nadal ou la Casino de Bell and Ross, belles comme la DeBethune n’ont pas remporté le succès escompté ? Il ressort plusieurs hypothèses. Voici la première : les marques n’auraient pas assez communiqué elles mêmes sur leur produit, comptant un peu trop sur leur image globale mais pas assez sur le caractère unique de l’événement, ce qui d’ailleurs nous amène à la seconde hypothèse : elles n’auraient pas assez différencié leur modèle sensé être une pièce unique des modèles vendus traditionnellement. Enfin, certains mettent carrément en doute la créativité des marques et leur facilité à aborder le même thème : Monaco…à débattre.

Cette édition s’est donc achevée ponctuée de regrets pour des garde-temps tels que la Colombes de Vacheron Constantin, la Golden Bridge de Corum, la Villeret de Blancpain…mais la créativité des marques laisse présager le meilleur pour 2013 et puis il nous faut surtout penser que tous ces efforts serviront la cause principale de l’événement : la lutte contre les myopathies.

only watch

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *